NetBeans ou le haricot magique !

On va croire que je suis un obsédé des IDE, puisque cela fait 2 posts de suite consacrés à ce sujet. En fait, j’ai toujours eu un sentiment mitigé face à ces outils dès que l’on sort du domaine du support au codage pure (completion automatique, affichage des erreurs, refactoring, etc..). D’un côté ils sont sensés simplifier et accélérer le développement, de l’autre, il masque le code et leur côté magique se traduit parfois par des raccourcis architecturaux par toujours très jolis à observer… Ils confondent bien souvent accélération des développements et industrialisation des développements.
Pourtant, pour attaquer les interfaces JSF, je suis persuadé qu’un bon outil est obligatoire. Je n’ai pas envie de reproduire les années “Struts” ! C’est dans cet esprit que j’ai installé la dernière version de NetBeans et son Visual Web Pack.

Ma première impression est excellente ! On manipule les composants Web avec beaucoup de simplicité et les classes Java liées sont directement liées aux JSP. Le Web flow est lui aussi totalement intuitif. Ce premier jugement reste cependant à valider sur un vrai développement applicatif et est encore conditionné à la faisabilité d’une intégration avec un environnement de type AppFuse (dont je ne sais plus me passer 🙂 )…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+Share on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*