Comment et pourquoi j’ai passé la PSPO I en tant que Scrum Master !

Aujourd'hui, le rôle de Scrum Master (SM) et celui de Product Owner (PO) sont complémentaires. Mais en réalité, un SM peut ne pas connaître tous les aspects du travail d'un PO. Un SM n'est pas chargé de le faire, mais pour enseigner à un PO comment utiliser l'artefact Backlog et être un pur joueur dans l'équipe Scrum, il serait bon qu'il sache pourquoi et comment maximiser un incrément. À mon avis, pour mener un projet et en faire un succès, il faut aider l'équipe de développement mais surtout le Product Owner.

En tant que Scrum Master, pourquoi devrais-je passer la PSPO I ?

Avantages de la PSPO I

En tant que SM (mais pas seulement), la certification Professional Scrum Product Owner I a beaucoup d'avantages.

  • C'est une certification connue dans le monde entier, sans durée de vie limitée ;
  • C'est un bon moyen d'apprendre comment fonctionne Scrum et d'identifier chaque aspect du Product Ownership ;
  • Elle vous permet de développer votre carrière, de valider votre expérience et vos compétences ;
  • En tant que SM, elle vous permet d'être un excellent soutien et une aide précieuse pour les Product Owners débutants.

Retour d'expérience et problèmes

Parfois, dans le cadre d'un projet en tant que SM, le PO peut être débutant. Il ne connaît donc pas les rôles et les responsabilités de chaque membre de l'équipe et surtout son propre rôle. De plus, il ne connaît peut-être pas le marché et l'informatique. Dans ce cas, le SM doit apprendre au PO son rôle et l'aider à recueillir des données sur le marché, à animer le groupe d'acteurs... Et travailler avec l'équipe de développement. C'était mon cas et pendant six mois, je l'ai aidé et j'ai découvert tous les aspects de ce travail :

  • Il faut apprendre à trouver de la valeur sur le marché, et à l'optimiser grâce à l'application. C'est une tâche difficile parce que c'est très loin du travail du SM. Pour l'accomplir, j'ai appris à utiliser Figma et j'ai modélisé des maquettes pour donner une idée réelle des actions à mener sur l'application.
  • Vous devez apprendre à mesurer votre valeur et à déterminer et suivre les KPI. Ces KPI vous servent à prendre des décisions sur les fonctionnalités ou les changements à venir. Cette tâche peut être réalisée à l'aide de Google Analytics ou de nombreux autres outils, en fonction du budget du client.
  • En tant que SM, vous pouvez être amené à contrôler et à valider les users stories. En fait, c'est totalement différent lorsque vous devez les rédiger. Vous devez penser aux développeurs, aux exigences et aux dépendances. Ensuite, vous devez établir des priorités en fonction de leur valeur.

Ce sont tous des domaines que j'ai découvert et certains d'entre eux sont complexes. La tâche la plus difficile est de faire comprendre au Product Owner que nous sommes là pour l'aider, mais que c'est lui qui a le dernier mot. Il s'agit alors de le sensibiliser scrupuleusement et de lui faire comprendre que sans son implication dans la partie commerciale mais aussi dans la partie technique, avec les développeurs, le projet ne peut pas avancer.

"Le Product Owner est le seul responsable de la gestion du Backlog Produit (Product Backlog). La gestion du Backlog Produit comprend :

  • L’expression claire des éléments du Backlog produit ;
  • L’ordonnancement des éléments dans le Backlog produit pour mieux réaliser les objectifs et les missions ;
  • L’optimisation de la valeur du travail effectué par l'équipe de développement ;
  • L’assurance que le Backlog produit est visible, transparent et clair pour tous, et montre sur quoi l’équipe de développement travaillera prochainement ; et,
  • L’assurance que l'équipe de développement comprend adéquatement les éléments du Backlog produit.", Guide Scrum

Lorsque vous lisez cela, vous ne pouvez pas le laisser seul, et vous devez l’aider pour que le produit soit une réussite...

Pour moi, la suite logique était de passer la certification PSPO !

Comment cela aide le Scrum Master

Aujourd'hui, la certification PSPO peut aider le SM de nombreuses façons et apporte potentiellement des réponses aux problèmes mentionnés précédemment.

Tout d'abord, la certification vous donne une base solide pour la terminologie de Scrum. En effet, beaucoup de questions ne sont que des définitions. Même si vous êtes un SM, vous pouvez oublier certains termes Scrum que vous n'utilisez pas souvent.

Dans ce cas, PSPO I se concentre sur le rôle de Product Owner (comme son nom l'indique). Grâce à cela, vous pouvez en savoir plus sur chacune des actions qu'il doit mener, comme :

  • Affiner le Backlog;
  • Discuter intelligemment avec les parties prenantes ;
  • Comprendre son marché ;
  • Maximiser la valeur ;
  • Sélectionner et suivre certains KPI ;
  • Grandir avec les développeurs ;
  • Transférer les connaissances ;
  • etc.

c’est autant d'actions qu'un SM ne connaît pas forcément et doit être capable d’expliquer, surtout si le PO vient de découvrir Scrum.

Enfin, comme toute certification, la PSPO aide à développer vos compétences agiles et vous permet d'accéder à d'autres opportunités.

Cela dit, vous devez obtenir cette certification, et je vais vous donner quelques conseils qui ont fonctionné pour moi.

Comment l'obtenir !

Logo de la certification Profressional Scrum Product Owner

Parlons d'abord de la partie administrative. Cette certification consiste en 80 questions chronométrées sur 60 minutes. Vous pouvez trouver deux certifications similaires permettant d'avoir les mêmes acquis. Une sur ScrumAlliance et l'autre sur Scrum.org. Vous trouverez ci dessous les différences entre les deux.

  • ScrumAlliance vous propose de suivre une formation de deux jours intitulée Certified Scrum Product Owner® (CSPO). Il explique les responsabilités de Scrum et de Product Owner et à la fin de ce cours, vous pouvez passer la certification. C'est un bon moyen de tout apprendre sur Scrum et CSPO mais c'est cher. Environ 1 500 euros. D'autre part, la certification PSPO sur Scrum.org coûte 200 $.
  • Vous devez tenir compte du fait que l'expérience peut très bien remplacer la formation ScrumAlliance. Ce fut le cas pour moi. Cependant, si vous préférez compléter votre expérience ou simplement apprendre directement par cette formation, le prix est totalement justifié.
  • La troisième différence concerne la durée de vie du diplôme, elle est de deux ans pour le CSPO contre illimitée pour la PSPO.
Tableau de comparaison ScrumAlliance vs Scrum.org

Pour les raisons mentionnées ci-dessus, je vous recommande d'aller sur scrum.org pour passer votre certification, sauf si vous avez besoin d'un cours de formation.

Obtenez quelques conseils et évitez les pièges

Personnellement, j'ai passé ma PSPO sur scrum.org et j'ai trouvé quelques conseils sur différents feedbacks et sites web, je les ai donc répertoriés.

  • En tant que SM expérimenté, même pour une courte période, ne pensez pas que vous faites les bonnes actions (c’est-à-dire celles qui sont inscrites sur le guide Scrum) sur votre projet. En effet, chaque projet est différent pour plusieurs raisons, et parfois vous devez adapter la méthodologie Scrum. Par exemple, lors de mon dernier projet, le stakeholder était avec l'équipe Scrum lors des rétrospectives. Je sais que vous pourriez ne pas aimer cette façon de faire, mais c'était une demande de l'équipe de développement. C'est un exemple pour illustrer que ce que vous faites dans la vie réelle n'est pas nécessairement la bonne réponse à la question de la certification.
  • La première chose à faire est de lire le Guide Scrum. C'est le guide fondamental qui explique les bases de Scrum. Dans ce guide, vous trouverez toutes les explications sur chaque rôle et chaque événement. En tant que SM, vous avez probablement déjà lu ce guide, mais cette fois-ci, essayez de le lire comme un point de vue de PO.
  • Essayez de vous fixer une date limite pour passer votre certification, sinon il est plus difficile de rester concentré et motivé.
  • Créez un dossier et rapportez chaque question et leur réponse. Je vous recommande un ancien logiciel appelé Teach2000 qui vous permet de simuler un examen. Bien entendu, vous devez créer votre faux examen en ajoutant des questions et des réponses que vous pourriez trouver dans les évaluations de scrum.org ou sur tout autre site web. L'avantage de cette étape est de rédiger les questions et d'appliquer la bonne réponse, ce qui vous permettra de mémoriser plus rapidement. N'hésitez pas à ajouter quelques lignes d'explications. Cette solution est celle qui a le mieux fonctionné pour moi !
  • Chaque fois que vous faites une erreur, vous devez prendre le Guide Scrum et l'ouvrir dans la bonne section pour trouver l'explication et la sauvegarder dans votre esprit.

Obtenir quelques liens

  • J'insiste mais la première chose à faire est de lire le Guide Scrum.
  • Le glossaire Scrum vous aidera à comprendre chaque événement ou la terminologie Scrum.
  • Vous pouvez acheter un cours Udemy intitulé "Udemy Scrum Product Owner Certification Prep & 160+ Prep Questions" (20 €). Je n'ai pas essayé celui-ci personnellement mais il semble être le meilleur sur la plateforme Udemy. Vous y trouverez en effet quelques conseils pour réussir la PSPO, deux examens et beaucoup de théorie sur les rôles des PO's.
  • Ce livre "Professional Product Owner: Leveraging Scrum as a Competitive Advantage" de Don McGreal, Ralph Jocham, vous aidera à comprendre tout ce qui tourne autour de la valeur. En général, comment maximiser la valeur, où la trouver et comment la mesurer.
  • Passez quelques évaluations sur Scrum.org. Chaque évaluation pourrait vous aider à comprendre la méthodologie de Scrum. Scrum Open, Product Owner Open et Developer Open. La dernière est la plus difficile des trois car elle est très orientée vers la technique et l'intégration continue. Par exemple, il y a des questions telles que "Lesquelles des catégories suivantes ne sont PAS des mesures de la qualité du code ?
  • Allez sur le blog de Mikhail Lapshin afin de passer son examen. Cet examen est le plus représentatif de celui que j'ai pu trouver sur Internet. Il existe un cours de formation gratuit avec plusieurs examens de test.

Quelle est la valeur ajoutée pour le SM?

L'objectif de la certification est d'aider le Product Owner à progresser. Et cela apporte une valeur ajoutée différente au SM. Voyons les deux :

Identifier le produit et sa valeur

La chose la plus importante dans un projet orienté Scrum et plus globalement dans un projet informatique, c'est sa valeur. Chaque client doit obtenir un retour sur investissement, peut-être un retour sur investissement financier ou une amélioration de l'image de marque. En tant que SM, si vous êtes capable d'identifier le marché et d'améliorer votre site web ou votre application en fonction de celui-ci, alors vous obtenez le gain.

Arriver dans un projet et dire au Product Owner "Je comprends le marché et je peux vous aider sur la mise en œuvre des KPI et le développement de fonctionnalités phares" n'a pas de prix. Vous en sortirez plus fort car vous aurez la connaissance d'un vaste panel.

D'après ma propre expérience, lorsque mon PO n'était pas en mesure d'être sur tous les fronts, j'ai décidé de l'aider et de lui faire quelques propositions. J'ai d'abord fait des modèles de caractéristiques importantes, puis j'ai créé un tableau de bord sur Google Analytics afin de suivre les principaux indicateurs de performance clés. Et peu à peu, nous sommes devenus un duo solide et avons fait de l'application un succès. Aujourd'hui, lorsque je rencontre un client, je suis en mesure de lui apporter une aide dans de nombreux domaines. C'est la principale valeur ajoutée pour moi !

Développez votre curiosité et vos compétences

Beaucoup de gens ont besoin de se former tout au long de leur vie, et je suis l'un d'entre eux. Avoir une certification pour avoir une certification, c'est bien, mais ce n'est pas le but de la certification. Avoir une certification, c'est avant tout pouvoir acquérir les bases de l’agilité, la syntaxe et l’exactitude du Framework et ensuite pouvoir les transmettre à des collègues, des clients ou des amis. Aujourd'hui, la certification PSPO est une certification qui peut toucher de nombreuses personnes dans le monde professionnel.

Généralement, si demain une entreprise veut développer un site web en interne pour communiquer avec ses employés, elle devra alors nommer un responsable de produit pour suivre l'avancement du projet mais surtout pour donner les spécifications. Les Product Owners ne sont pas nécessairement familiers avec l'environnement de projet orienté Scrum et c'est là que la valeur ajoutée est la plus grande. En tant que SM certifié PSPO, vous pourrez apporter toutes vos connaissances et permettre au client d'être accompagné, satisfait et de repartir avec l'outil qui répond à sa demande initiale.

En restant curieux et motivé, vous apprendrez et développerez très rapidement vos compétences auprès de vos clients.

Conclusion  

Aujourd'hui, la certification Professional Scrum Product Owner présente de réels avantages, elle vous permet d'être reconnu et de comprendre une grande partie de ce rôle.

Dans votre carrière de SM, vous travaillerez probablement avec des Product Owners qui ne sont pas familiers avec l'environnement Scrum. Vous devrez alors penser à passer la certification pour les aider à progresser, mais aussi mettre en place des actions pour les éclairer sur différents aspects.

En tant que SM, il n'est pas obligatoire de passer la certification de Product Owner Professional Scrum. Il doit s'agir d'une étape personnelle dans votre carrière ou d'un besoin personnel. C'est un bon moyen de s'impliquer davantage dans la vie du projet.

Alors si vous voulez obtenir votre certification, vous avez maintenant quelques conseils pour appliquer les astuces mentionnées ci-dessus et lire quelques articles, en commençant par le guide Scrum.

Enfin, vous devez identifier où se situe la valeur ajoutée pour vous et ensuite travailler efficacement sur ces points.

Je tiens à remercier Michael Bourgeois et tous les membres de la Practice Agile pour leur aide dans la rédaction de cet article !


Vous avez trouvé cette publication utile? Cliquer sur
Ippon
Ippon est un cabinet de conseil en technologies, créé en 2002 par un sportif de Haut Niveau et un polytechnicien, avec pour ambition de devenir leader sur les solutions Digitales, Cloud et BigData.

Ippon accompagne les entreprises dans le développement et la transformation de leur système d’information avec des applications performantes et des solutions robustes.

Ippon propose une offre de services à 360° pour répondre à l’ensemble des besoins en innovation technologique : Conseil, Design, Développement, Hébergement et Formation.

Nous avons réalisé, en 2019, un chiffre d’affaires de 42 M€. Nous sommes aujourd’hui un groupe international riche de plus de 400 consultants répartis en France, aux USA, en Australie et en Russie.
FRANCE Website LinkedIn