Peut-on être Agile sans être agile ?

Comme depuis maintenant trois ans (et oui je fais partie des chanceux qui ont eu une place !), le MiXiT a réussi à me surprendre encore une fois. Une édition encore plus engagée, avec la mise en place d’un Hackathon solidaire, mais toujours aussi ouverte avec des keynotes surprenantes voire émouvantes. Bref, la conférence Lyonnaise avec des crêpes et du cœur :).

Cette année j’ai eu la chance de participer à un atelier plutôt étonnant. Peut-on être Agile sans être agile ? Titre plutôt accrocheur, il y a deux fois le terme agile … mais qu’est-ce qui se cache derrière. Allez, je vais voir s’il reste des places de dispo et j’y vais !

Courbe d’apprentissage

Une fois arrivé dans la salle, l’équipe de Youtopie nous accueille chaleureusement par un petit speech sur les quatres étapes du processus d’apprentissage.

Les différentes phases étant :
II-to-IC

Pourquoi pas ! Je ne vois pas encore à quoi cette partie va me servir, mais c’est plutôt censé. Ca me plait.

De l’agilité dans nos agissements

On attaque ensuite par une mise en situation 10 minutes après le début.

Tout le monde face à face on commence par un petit exercice :

  • On doit réaliser 5 changements sur nos tenues en une minute. Notre partenaire doit les deviner. Jusque là ça va !
  • On réitère avec 5 changements de plus. Il faut commencer à creuser un peu.
  • On réalise encore 10 changements supplémentaires. Pas facile mais on y arrive.
  • Et dernier coup à 15 changements en plus. C’est un marathon, ça va dans tous les sens, je me retrouve avec une chaussure d’un voisin, un briquet dans la poche, et je ne ressemble plus à rien.

Debrief de la session, si on regarde chaque étape :

  • Lorsque l’on a un objectif simple, on reste dans la simplicité.
  • Dès que l’on complexifie légèrement, on commence à réfléchir et à chercher plus loin.
  • Lorsque l’objectif commence à paraître complexe, on a tendance à demander de l’aide, à mieux utiliser son environnement.
  • Sur un objectif devenant difficilement atteignable, il y a un changement de posture qui s’opère ; les échanges sont favorisés, on s’inspire des autres, on communique plus.

Ce qui est étonnant c’est que plus les objectifs nous semblent difficiles à atteindre voire inatteignables, plus nous nous adaptons et devenons “agiles”. Ce comportement agile nous ramène directement au manifeste Agile qui privilégie “Les individus et leurs interactions”.

Accompagner le changement

Allez, on peut souffler un peu. Quoiqu'on nous demande maintenant de se mettre en ligne … Bon, le premier atelier était sympa, je me lance volontier. Les règles sont simples, on forme X lignes de 6 personnes, on va devoir se déplacer suivant les commandements à droite, à gauche, devant ou derrière…

On fait un premier test … Facile !

Les règles changent, et les déplacements sont pour certains inversés. On essaye de mémoriser, le coach nous demande si c’est bon ; tout le monde acquiesce. Premier essai et c’est la catastrophe.

Suite à cet échec, les règles sont affichées de nouveau. Nouvel essai, tout se passe bien.

Les règles changent de nouveau. Maintenant, une personne sur deux se retourne et tout le monde doit aller dans le même sens. C’est parti ! Pas facile mais on cherche et on trouve des repères.

On se retourne à nouveau et maintenant tout le monde ferme les yeux. Et étonnamment, ça se passe mal mais on trouve le moyen de rester ensemble et solidaires en suivant le mouvement de certaines personnes.

Qu’en retenir ? Lorsqu’un message paraît simple il peut ne pas être compris par l’ensemble des personnes et surtout les plus éloignées de ce message.
Tout changement doit être accompagné et progressif. Il faut pouvoir également, pour transmettre un message, s’appuyer sur des leaders ou des relais de confiance.

On voit clairement que pour qu’une transformation ou qu’un message passe, il faut multiplier les supports et s’assurer du feedback.
Les personnes s’adaptent au changement tant que celui-ci est compris et accompagné. L'adaptation au changement ??? Ca me fait vaguement re-penser au manifeste Agile !

L’impact d’un message

Comment bien faire passer un message ? Ca paraît plutôt simple ! Il suffit d’être clair, non ? Et bien pas seulement.

Notre experte en neuroscience, qui a eu l’occasion de parcourir le monde, pour peaufiner son expérience, nous explique que si le corps et son fonctionnement peuvent s’être adaptés aux conditions de vie, le cerveau de l’être Humain quant à lui reste identique en son fonctionnement.

Après ce préambule, nous avons droit au second schéma de l’atelier, un cerveau avec 4 parties et la fonction qui lui est associée :

  • Le lobe gauche : traiter un message, pour cela, il faut qu’il soit simple et clair
  • Le lobe droit : associer une image à ce message
  • Le limbique : associer une émotion
  • Le reptilien : provoquer une réaction primaire parmi les 5 F :
    • Flight
    • Fight
    • Freeze
    • Feed
    • F…. (très peu utilisé dans le milieu professionnel !)

Chaque message passe par les différentes parties pour déclencher une réaction. D’où l’importance de travailler son message, sa communication pour s’assurer que la réaction sera la bonne.

L’agilité d’esprit

Dernière partie de l’atelier (le temps passe vite !), découverte du Brain Gym … Cette pratique consiste à réaliser des mouvements et activités motrices, dans le but de se préparer à une phase d'apprentissage.

Par binôme face à face on essaye un petit exercice. On compte jusqu’à 3, chaque personne compte chacun son tour :

  • C’est parti pour 30 secondes, c’est bien, quelques erreurs mais on se débrouille.
  • Nouvelle règle, on remplace le 1 par un geste : les bras en l’air. Ca se passe bien.
  • Nouvelle règle, on remplace le 2 par un autre geste : on frappe des mains. Easy.
  • Nouvelle règle, on remplace le 3 par une petite danse.
  • Et pour terminer on refait le premier exercice (compter de 1 à 3). Et alors là, c’est d’une fluidité impressionnante. Chacun est entraîné et sait quand répondre. Une connexion particulière est en place et chaque participant est entièrement concentré.

A la suite de cet exercice, on a le droit à quelques conseils ou exercices à réaliser avant la prise de parole ou bien l’animation d’une réunion. En plus d’avoir le rôle d’energizer games (bien connus des agilistes convaincus), ces exercices permettent de préparer le cerveau avant des phases de concentration.

Debrief

A la suite de ces exercices, un débrief global est organisé. Tout le monde semble ravi, et moi le premier.

Que ce soit lors de l’évolution dans un milieu Agile ou bien pour accompagner une transformation les personnes doivent passer par un comportement agile.

Pour adopter ce comportement et réussir sa transformation, l’utilisation des outils présentés semble indispensable pour adopter une communication efficace et comprendre le fonctionnement de l’Humain.

L’intervention de l’équipe Youtopie était vraiment exceptionnelle et s’applique à tout type de profils (Tech / Management / Décideurs / RH / ...). J’ai passé un moment très agréable, et j’en ressors avec des outils qui vont, sans aucun doute, me servir.

Merci encore au staff de MiXiT pour la conférence et j’espère de tout mon cœur être présent l’année prochaine.


Vous avez trouvé cette publication utile? Cliquer sur
Ippon
Ippon est un cabinet de conseil en technologies, créé en 2002 par un sportif de Haut Niveau et un polytechnicien, avec pour ambition de devenir leader sur les solutions Digitales, Cloud et BigData.

Ippon accompagne les entreprises dans le développement et la transformation de leur système d’information avec des applications performantes et des solutions robustes.

Ippon propose une offre de services à 360° pour répondre à l’ensemble des besoins en innovation technologique : Conseil, Design, Développement, Hébergement et Formation.

Nous avons réalisé, en 2017, un chiffre d’affaires de 31 M€ en croissance organique de 30%. Nous sommes aujourd’hui un groupe international riche de plus de 320 consultants répartis en France, aux USA, en Australie et au Maroc.
FRANCE Website LinkedIn