Quand le street art s'invite sur les murs d'Ippon Paris - Interview Noty & Aroz

Salle_Formation_Ippon_1

Salle_Formation_Ippon_2  Salle_Formation_Ippon_3

street-art-ippon-paris-ssii-java

Pouvez-vous vous présenter ?

Oui ! Nous sommes Noty et Aroz, un collectif de peinture mais avant tout des amis. Nous avons 23 ans et nous sommes originaires des Yvelines. Nous utilisons des techniques de Street-art afin de créer des toiles, faire de la décoration d’intérieur, mais également de l’événementiel et de l’animation.

D’où vous viennent vos pseudos ?

« Noty » ? C’était à 13 ans, j’étais parti en Angleterre, j’avais eu ce surnom car j’étais taquin avec les membres de ma famille d’accueil. Ils m’ont nommé « Naughty Boy », le vilain. C’est resté.
Aroz: Moi, c’est parce que « c’est la goutte d’eau qui fait déborder le blase ».

Quelles sont vos influences (culturelles, artistiques…) ?

Aroz: Ce ne sont pas vraiment les artistes qui m’ont donné envie de devenir « artiste décorateur », c’était plutôt grâce au « graffiti art magazine. »
Noty: Nous n’avons pas vraiment une influence qui vient de la peinture. Nous nous inspirons un peu de tout ce qui nous tombe sous les yeux. Du magazine de graffiti à la bande-dessinée, en passant par internet, le cinéma, les jeux-vidéos.
Nous aimons beaucoup de choses et je pense que cela se ressent dans nos travaux.

Comment en êtes-vous venus à vous mettre au Street Art ?

On est pote d’enfance et on a toujours un peu dessiné. La période décisive a été celle du « Silo ». On visitait les chantiers la nuit et les week-ends car on vit en banlieue (à coté de Saint Quentin en Yvelines). Un jour, on a découvert une pièce dans une ferme abandonnée, c’était difficile d’accès et on en a fait notre squat. On a passé 6 mois à faire des encombrants, à tout refaire … c’est comme ça qu’on a commencé avec la peinture. On s’est inspiré de notre culture pop des années 90/2000, on s’est fait la main avec des pochoirs. On avait retapé tous les murs. C’était un vrai squat artistique. Malheureusement, un jour, le squat s’est fait détruire … du coup, ça nous a fait sortir et on a commencé à faire des affiches dans la rue.

Quelles sont les tendances dans le street Art ?

Aucune idée. En générale, la tendance est toujours la même : Des nouvelles techniques pour des nouveaux supports.
Le message politique devient tout de même de plus en plus présent.

Pouvez-vous nous expliquer votre/ vos manière(s) de travailler ? (supports, outils utilisés etc.)
Dans un premier temps, on a improvisé et appris sur le tas. On a développé des techniques qui nous sont propres: par exemple, nous peignons avec nos « bubble spray » (bouteilles de soda modifiées) ou encore des mélanges d’aquarelle et de café.
Lorsqu’un nouveau projet se présente, nous nous faisons un brainstorming. De cela naît plusieurs propositions.
La technique qui est choisie sera celle qui mettra le plus en valeur le projet.

Quel rapport entretenez-vous avec les nouvelles technologies ? Peuvent-elles vous être utiles dans le processus de réalisation d’une oeuvre ?

Bien sûr ! Elles sont même indispensables. Internet est une banque d’images infinie. Et puis pour beaucoup de projets, nous utilisons des logiciels tels que Photoshop afin d’avoir un rendu sur mur avant d’enclencher le processus de création.

Découvrez les coulisses de la dernière création dans la salle de formation chez Ippon

Noty & Aroz


Vous avez trouvé cette publication utile? Cliquer sur
Ippon
Ippon est un cabinet de conseil en technologies, créé en 2002 par un sportif de Haut Niveau et un polytechnicien, avec pour ambition de devenir leader sur les solutions Digitales, Cloud et BigData.

Ippon accompagne les entreprises dans le développement et la transformation de leur système d’information avec des applications performantes et des solutions robustes.

Ippon propose une offre de services à 360° pour répondre à l’ensemble des besoins en innovation technologique : Conseil, Design, Développement, Hébergement et Formation.

Nous avons réalisé, en 2016, un chiffre d’affaires de 24 M€ en croissance organique de 20%. Nous sommes aujourd’hui un groupe international riche de plus de 300 consultants répartis en France, aux USA, en Australie et au Maroc.
FRANCE Website LinkedIn