Retour sur le BPM Tour à Nantes

Jeudi 18 octobre avait lieu à Nantes un petit déjeuner sur le thème «Comment optimiser votre performance opérationnelle avec le BPM » organisé conjointement par Ippon Technologies et BonitaSoft. C’est le premier rendez-vous d’une série de conférence : la prochaine aura lieu le 22 novembre à Bordeaux.

De l’avis général le BPM a maintenant atteint un certain niveau de maturité, ce constat est valable aussi bien pour la démarche de modélisation de processus dans les entreprises, que pour les outils dédiés comme BonitaSoft.

Le petit déjeuner était décomposé en trois parties :

  1. “Les bénéfices de la mise en place d’une démarche processus” Intervention de Frédéric Krebs, Expert BPM chez BonitaSoft
  2. Retour d’expérience de Bertrand Pinel, Directeur technique chez Ippon Technologies sur “La mise en place de processus orientés formulaires pour la dématérialisation des démarches administratives”
  3. BonitaSoft : Présentation du partenariat avec Ippon Technologies, modèle économique de la solution, références

Ce petit déjeuner s’adressait donc à un public large, décideurs, chefs de projet technique ou fonctionnel ou encore consultants novices dans le domaine.

Les bénéfices de la mise en place d’une démarche processus

Commençons d’abord par une définition « Un processus métier est un ensemble d’étapes qui permettent de répondre à un besoin métier ».

Dans une entreprise il y a un très grand nombre de processus candidats à une rationalisation :

  • Processus d’embauche
  • Processus de livraison d’un produit

BPMN (en version 2.0 depuis janvier 2011) est la « lingua franca » des projets informatiques de BPM. Sa modélisation reste simple et compréhensible par tous les acteurs du SI.

Techniciens et fonctionnels doivent travailler de concert pour la modélisation d’un processus et adopter un cycle itératif.

Cycle itératif BPM

Tout d’abord modéliser le chemin sans embûche (sans risques métier/sans risques techniques).

Ensuite s’intéresser aux chemins alternatifs (gestion des erreurs, taches techniques, …).

Il est important que tous les acteurs travaillent ensemble pour la modélisation.

Le premier projet requiert un accompagnement important des fonctionnels de la part d’experts BPM. Cet accompagnement doit aller en diminuant au fur et à mesure des itérations pour aboutir à une autonomie importante des concepteurs fonctionnels (avec une phase de validation technique tout de même).

En effet les experts techniques vont être utiles pour la gestion des erreurs, les éventuelles transactions de compensation et les tâches purement techniques comme les sauvegardes (persistance des états).

Un conseil à retenir : La phase de modélisation ne doit pas être négligée, c’est un critère de réussite d’un projet BPM.

Anecdotes :

  • BonitaSoft utilise Bonita pour la gestion des workflows de développement de Bonita.
  • BonitaSoft utilise les méthodes agiles pour développer Bonita.

Cette présentation a permis de clarifier les termes spécifiques au BPM ainsi que la démarche à adopter lors du démarrage d’un projet BPM.

La question que l’on peut se poser est « La notation BPMN2.0 réussira t-elle là où UML a échoué ? »

Retour d’expérience Ippon « Télédéclaration des contrats d’apprentissage ».

L’application finale se compose d’un site Web présentant à l’internaute, nécessairement enregistré, une vue sur ses contrats d’apprentissage et lui permettant d’en déclarer de nouveau.

Le but étant de faciliter le remplissage des imprimés de type Cerfa. Ce dernier est composé de trois volets (pages) et de plus d’une centaine de champs à remplir.

A tout moment l’impression de la saisie en PDF devait être possible.

Le besoin d’un BPM n’était pas clairement identifié car il s’agit surtout d’un enchainement de formulaires de saisie assez complexes (nombre de champs, plusieurs pages, champs dynamiques).

Si le choix d’un outil de BPM peut paraître étonnant, il s’est justifié par :

  • La gestion des formulaires,
  • L’utilisation de Groovy,
  • Sa capacité à évoluer pour prendre en charge des besoins de BPM avec les différents SI acteurs du process.

Intégration des formulaires dans le portail Liferay :

  • IFrame pour les formulaires + SSO pour gérer l’authentification Bonita et du portail.

Utilisation des API Bonita :

  • Pour connaître en temps réel l’avancement des saisies (utilisation d’Atmosphere et des API Bonita).
  • Retrouver une saisie.
  • Créer un dossier personnel pour les utilisateurs (conserver certaines données récurrentes).

Pour rappel il existe trois solutions pour l’intégration des process BPM dans une application web :

1 – Les seules IHM sont les formulaires, dans ce cas il n’y a pas de besoin d’intégration et le seul client nécessaire est Bonita User Experience.

2 – Les formulaires ne sont qu’une partie de l’application web.
Dans ce cas les formulaires sont déployés et gérés par le moteur Bonita et intégrés dans l’application dans des IFrames. La mise en œuvre de SSO est obligatoire pour transmettre les identifiants de l’utilisateur à Bonita.

3 – Les formulaires ne sont qu’une partie de l’application web et l’intégration par IFrame n’est pas possible/souhaitable.
Dans ce cas, seul le moteur d’exécution Bonita est nécessaire, les formulaires doivent être entièrement développés et l’interaction avec le moteur se fait par les API exposées par ce dernier.

Les moins du produit :

1 – Performances.

Ce point a été amélioré en version 5.7 et 5.8, BonitaSoft annonçant un gain de 60%.

2 – Travail collaboratif sur les formulaires.

L’ensemble des formulaires est lié à une seule activité, il donc impossible de travailler à plusieurs sur différentes pages du formulaire.

Une solution aurait été de créer autant d’activités que de feuilles du formulaire.

Bilan : Très positif avec un délai de réalisation d’environ 90 jours avec trois phases de durée équivalentes (développement du workflow et des formulaires – application web – Mise en œuvre du SSO).

BonitaSoft

Bonita est une solution complète de BPM, une BPMS (BPM Suite). Cela signifie qu’avec ce seul produit il est possible de modéliser, implémenter, exécuter et monitorer les processus.

D’ailleurs on peut citer Gartner à ce sujet :

Gartner Inc., which also recognized Bonita Open Solution as “the only open-source product that meets Gartner’s definition of a BPMS”.

Passage obligé de l’exercice – les chiffres BonitaSoft :

  • 2001 : Création du projet Bonita à l’INRIA de Nancy et supporté par Bull.
  • 2009 : Création de la société BonitaSoft.
  • 90 personnes travaillent chez BonitaSoft.
  • 400 clients.
  • 1 500 000 téléchargements.
  • communauté de plus de 20.000 membres.

La suite Bonita se compose de plusieurs parties :

  • Le studio qui permet de modéliser les processus métiers (enchainement des activités, interactions avec les briques du SI, affecter les tâches aux acteurs, créer les interfaces avec les utilisateurs), simuler les processus ou générer la documentation.
  • Le moteur d’exécution : Cœur de la solution, le moteur est responsable de l’exécution des processus. On peut interagir avec le moteur grâce aux API exposées (EJB, REST).
  • L’application web User XP : C’est l’interface qui permet à l’utilisateur final de gérer ses tâches (présentation « à la gmail »), elle est aussi destinée à l’administration.

Les administrateurs peuvent :

  • Gérer les tâches des utilisateurs (réassigner, contrôler leur cycle, …).
  • Gérer les utilisateurs.
  • Gérer les permissions.
  • Gérer les rapports de monitoring.

Licences Bonita :

La version communautaire est open source et non bridée car le mot d’ordre de BonitaSoft est « démocratiser le BPM ».

Bonita offre ainsi la possibilité d’évaluer gratuitement la solution avant de se lancer dans l’aventure et d’investir, pour obtenir un support professionnel et accéder à des fonctionnalités additionnelles de productivité et d’industrialisation des déploiements.

Les versions “Subscription Pack” offrent en effet des fonctionnalités supplémentaires comme des connecteurs et des assistants dont le but est d’accélérer la mise en œuvre des processus métier (le support n’est pas la seule finalité).

Partenariat BonitaSoft

Le partenariat avec BonitaSoft est important pour Ippon Technologies et répond au même schéma que nous adoptons pour toutes les solutions que nous préconisons :

Notre relation évolue vers un partenariat une fois le produit mis en œuvre avec succès, plusieurs fois.

Il est important pour BonitaSoft qui offre des services de consulting et d’accompagnement mais pas de réalisation.

 

Aller plus loin :

Livre : « Processus métiers et SI » http://www.dunod.com/informatique-multimedia/systemes-dinformation-et-reseaux/strategie-et-systemes-dinformation/manageme/processus-metiers-e

Sites BonitaSoft :

Blog : http://www.bonitasoft.org/blog/

Forum : http://www.bonitasoft.org/forum/

L’événement sera rejoué à Bordeaux le jeudi 22 novembre 2012

TwitterFacebookGoogle+LinkedIn