Développé par Eventbrite Développé par Eventbrite Pour cet IppEvent édition spécial Jahia, nous acueillerons deux speakers : Pour le premier talk, nous parlerons du CMS Jahia et plus précisément de l’intégration des External Data Provider au sein de Jahia. Les External Data Provider permettent de connecter une source de données externe à Jahia. Après cette […]

Début Juin, j’ai eu l’opportunité d’assister au Jahia One 2015, manifestation désormais annuelle destinée à présenter l’actualité et le futur du portail de la société. Pour ceux qui ne connaissent pas ce produit, il s’agit d’une solution particulièrement puissante en terme de gestion de contenus, adoptant une approche extrêmement modulaire à la fois au niveau des manipulations réalisées au travers de l’interface que sur le plan technique puisque le noyau est entièrement bâti sur des modules OSGi.

Au programme de ce Jahia One, une myriade de talks, généralement très courts (20 minutes !) enchaînant des retours client, des démonstrations techniques et des présentations de nouvelles extensions. Plutôt que d’adapter une approche catalogue, passant en revue chaque présentation une à une, je vais plutôt me concentrer sur ce qui me semble majeur ou qui en tout cas a fait le buzz !

Ils sont très forts chez Liferay car grâce à une petite commande Google du type "inurl:/web/guest" ils arrivent à suivre tous les déploiements sur Internet de Liferay Portal.

Et quand le site leur plaît il rentre dans la galerie de références Internet.

Ce matin Ippon Technologies a eu l’honneur de voir un de ses projets référencé : le site Internet Société Générale Payment Services.

sg_cash_liferay.jpg

La référence est accessible à l’adresse suivante : http://www.sg-cashmanagement.com/

Et le Post sur Liferay.com : cliquez ici

Il s’agit d’un projet pur web réalisé avec les équipes marketing de la Société Générale avec une forte composante CMS Liferay. Conduite de projet Agile et délais serrés.

J’ai récemment eu l’occasion de travailler avec Weblogic Portal 10  (WLP10) dans le cadre d’un projet faisant une utilisation intensive de sa gestion de contenu (CMS). Je vous propose de vous faire partager mon expérience avec ce produit.

Autant l’annoncer tout de suite, WLP est très facile à prendre en main. L’IDE spécifique Workshop a disparu, remplacé par un Workspace Studio constitué d’Eclipse et d’un plug-in BEA offrant des vues intéressantes (PageFlow, Server) et des outils plus qu’utiles pour le développement (création assistée de PageFlow, Control, Portlet, liens avec la CMS et domaines Weblo, édition de propriétés…), le tout sans dérouter le développeur java lambda heureux de retrouver son environnement de travail habituel.

De manière générale, Workspace Studio doit être vu comme une sorte de boîte à outils pour le développement d’applications portail, qu’elles soient orientées CMS, Collaboration ou autre, WLP proposant des portlets génériques, taglibs, API ou autres outils pour n’importe quel type de portail.

Je passerai rapidement sur le développement de portlets avec WLP tant celui-ci est facile et la documentation netui-beehive, le framework utilisé par WLP, riche et complète (cf http://beehive.apache.org).

Je tiens plus à m’attarder ici sur la CMS BEA et les outils offerts par WLP pour l’exploiter au mieux.

Commençons par la CMS proprement dite et sur les possibilités qu’elle offre :