Ippon au France FinOps MeetUp 2024

Le Jeudi 23 Mai, avait lieu l’édition 2024 du France FinOps MeetUp, au Centre de Conférence de Microsoft, événement organisé par la FinOps Foundation, l’organisation à but non lucratif qui suit l’évolution des problématiques autour du FinOps dans l’IT et met en place les bonnes pratiques, les formations et les standards du domaine. La fondation regroupe à la fois des entreprises (comme Microsoft qui l’a rejoint en Février 2023) et des particuliers du monde entier. 

Nous sommes une petite dizaine de consultants Ippon à avoir participé à cette édition et nous voulions vous faire part de notre retour d’expérience.

Nouveautés de la FinOps Foundation

Le début de la conférence, présenté par Ruben Vander Stockt, directeur EMEA de la communauté à la FinOps Foundation, a été consacré aux dernières nouveautés de la fondation. 

Les Piliers de la fondation

Pour faire avancer le FinOps dans l’IT, la stratégie de la fondation tourne autour de 3 piliers:

  • Créer une communauté
  • Mettre en place des formations et des certifications 
  • Mettre en place des Standards et bonnes pratiques

Revenons sur ces différents piliers et leurs actualités

Pilier Communauté

Le pilier Communauté consiste à construire une communauté FinOps dans le monde en animant le Slack officiel de la fondation, en organisant des summits virtuels ou des MeetUps comme celui-ci ou les FinOps X, plus gros événements dédiés au FinOps ayant lieu tous les ans. Ruben a rappelé la tenue du premier FinOps X en Europe, du 11 au 14 Novembre 2024 à Barcelone et de l’édition américaine à San Diego du 19 au 22 Juin. 

Pilier Formations et Certifications

La mise en place de formations et certifications permet de motiver de nombreux acteurs à se former aux pratiques FinOps. En prenant en compte les retours de leurs membres, la Fondation a rajouté un cours d’introduction au FinOps accessible gratuitement afin de permettre à tous d’avoir des premières bases sans pour autant passer par une certification.  Ils ont également rajouté une introduction à Focus, ainsi qu’une nouvelle certification FinOps Certified FOCUS Analyst. Focus est un projet sponsorisé par la Fondation que nous allons vous présenter un peu plus tard dans cet article.

Pilier Standards et bonnes pratiques

La mise en place de standards et de bonnes pratiques est le cœur de la fondation FinOps, notamment en faisant évoluer le framework FinOps. Ce Framework est un guide pour adopter et exceller dans la pratique du FinOps. Pour le faire évoluer, la fondation diffuse un sondage, le State of FinOps Report à destination des membres de la fondation pour récupérer les évolutions et les besoins. 

Cette année, le framework passe de 6 domaines à 4 grands domaines avec de nouvelles capacités qui font leur apparition:

FinOps Foundation - What is FinOps?
FinOps.org

FOCUS

Le MeetUp a été l’occasion pour la fondation de parler brièvement de FOCUS (FinOps Cost and Usage Specification) une spécification Open Source permettant de créer un format commun de données de coût provenant des différents Cloud Provider (Azure, AWS, GCP). L’outil FOCUS Converter permet de convertir les rapports de coûts des différents provider sous un schéma Commun (FOCUS) et de générer des rapports de coûts pour des infrastructures multi cloud. 

focus.finops.org

FOCUS simplifie la gestion des coûts du cloud en introduisant une terminologie standardisée et un schéma neutre vis-à-vis des fournisseurs, facilitant ainsi l’ingestion et l’analyse des données de facturation. Cette standardisation renforce la confiance dans les données et permet aux entreprises de prendre des décisions mieux informées sur la base des coûts unifiés. En intégrant FOCUS, les entreprises peuvent harmoniser leurs données de facturation de multiples fournisseurs de services cloud, optimisant ainsi leur adoption du cloud et maximisant la valeur de leurs investissements.

Il est intéressant de noter que FOCUS a permis la mise en place d’un accord fédérant différents acteurs autour de ce projet (notamment AWS/Azure/GCP), ce qui n’est pas une mince affaire.

FinOps chez CANAL by Romain Blanjean

C’est avec une grande fierté que nous avons pu assister au retour d’expérience de notre précédent Practice Leader Cloud & DevOps, passé chez Canal + depuis Octobre 2023, Romain BLANJEAN. 

Canal et le Cloud

Canal + est l’un des leaders français de l’audiovisuel qui doit satisfaire plus de 26,4 millions d’utilisateurs, en considérant à la fois les services de diffusion de contenu en Live et le service de Vidéo à la demande (MyCanal). Ces services sont basés sur différentes plateformes Cloud, chez différents providers. Le groupe investit près de 900 millions d’euros chaque année dans l’IT (notamment dans le Cloud, les satellites et fournisseurs de services), la gestion de leur facture est donc un gros challenge qui nécessite de mettre en place une démarche FinOps.

L’approche FinOps chez Canal

  1. Détecter / Alerter / Corriger

Cette démarche a permis à Canal de détecter des problèmes de surdimensionnement de leurs machines virtuelles (plus de 1000 instances) en mettant en place des agents au sein de celles-ci afin d’obtenir la charge d'utilisation. 

  1. Prévoir / Négocier

Le Groupe n’hésite pas à négocier avec ses partenaires (comme Hashicorp, AWS, Azure etc) en amont et de les challenger pour avoir les meilleurs prix. 

  1. Optimiser la facture

En s’engageant sur le long terme auprès de fournisseurs (providers Cloud par exemple) il est possible d’avoir des réductions de coûts à long terme, en mettant en place des savings plans par exemple. 

  1. Taux de change

Le groupe Canal+ est présent dans le monde entier et peut donc mettre en place des optimisations de coûts. 

FinOps chez Arkema by Philippe Le Blevec

Arkema et le cloud 

Arkema est une entreprise française spécialisée dans les matériaux de performance et les solutions innovantes pour une grande variété de secteurs industriels. Fondée en 2004 à la suite de la scission des activités chimiques de Total, Arkema s'est rapidement imposée comme un leader mondial dans le domaine de la chimie de spécialités. Avec plus de 20 000 employés et des implantations dans une cinquantaine de pays, Arkema joue un rôle clé dans le développement de solutions durables pour les industries telles que l'aérospatiale, l'automobile, la construction, l'électronique et bien d'autres. Cette situation globale induit des besoins IT conséquents. Le périmètre cloud d’Arkema est majoritairement constitué d’hébergement de SAP (pour environ 150 applications). Arkema s’est engagé dans une approche majoritairement mono-provider en choisissant de travailler avec AWS.

L’implémentation FinOps chez Arkema

La démarche FinOps au sein d’Arkema est portée par Philippe LE BLEVEC. Cette démarche s’articule autour de la mise en place d’une gouvernance visant à réguler et mesurer les coûts  d’infrastructure cloud. Initiée en 2018, en simultané du go-to-cloud, la stratégie FinOps d’Arkema  repose sur trois piliers : 

  • La compréhension du modèle économique d’AWS
    • Paiement à l’usage
    • Remise sur volume
    • Remise sur engagement : avoir une vision métier permet d’anticiper des coûts futurs inévitables
    • Nécessité d’une politique de tagging stricte : permet de segmenter les coûts et rend possible le reporting
  • Optimisation de la consommation
    • Arrêt/relance des applications hors production en dehors des heures ouvrées
    • Suppression des ressources non utilisées
    • Démarrage à la demande et arrêt automatique le soir pour les applications internes.
  • Utiliser excel comme outil centralisant les informations et leur exploitation
    • Cela permet d’opérer du chargeback sur les 150 applications du périmètre cloud d’Arkema
    • Donne une vision affûtée sur les coûts cloud au lead FinOps

Philippe LE BLEVEC terminera son talk en mettant en exergue le lien entre FinOps et GreenOps. Il avance le fait que le plus souvent, en faisant du FinOps nous faisons du GreenOps, sans aller plus loin. Néanmoins une différence notable de reporting : pour Arkema le reporting des coûts AWS est très complet, mais complètement insuffisant pour la mesure d’impact carbone. Il relance le cloud provider sur la nécessité grandissante d’amélioration sur ce type de reporting. Avec le développement massif de l’IA dans le cloud et les prévisions en termes de puissance de calcul nécessaire qui en découlent, il est plus que temps de pouvoir adresser correctement les impacts de nos workloads sur notre environnement et nos sociétés.

Conclusion

C’était la deuxième fois qu’Ippon assistait à ce Meetup organisé par la FinOps Foundation. 

Il a été intéressant d’assister à ces deux retours d’expérience qui démontrent encore une fois que derrière l’approche FinOps - qui peut paraître abstraite à certains niveaux - il y a de réels progrès à apporter au sein d’une organisation. Nous retiendrons également la mise à disposition de formations gratuites par la FinOps Foundation qui permettront à tous de faire un premier pas vers ce domaine ; ainsi que la montée en puissance de la spécification open source FOCUS.