L’utilisation des routes de Play! Framework est d’une extrême simplicité lorsque l’on utilise des types « standards ». Lorsqu’il s’agit d’utiliser un type plus exotique (au hasard, quelque chose que l’on n’utilise jamais… un UUID par exemple), la chose n’est pas aussi évidente.

Pour ce faire, il est nécessaire de définir un binder en implémentant l’interface PathBindable. Ce binder, pour l’API Java, doit être auto-récursif.

class FooBinder extends PathBindable<FooBinder> {
  // Du contenu.
}

(EDIT) : Le JUG a récupéré une nouvelle salle donc les inscriptions sont ré-ouvertes. Rendez vous sur le site du Ch’ti Jug pour vous inscrire. Une nouvelle fois, votre humble serviteur ira présenter la conférence “Stateful is Beautiful” dans l’un des nombreux Jugs français. Cette fois, c’est à Lille, au Cht’i, Jug que j’aurai le […]

Play! Framework est un petit « nouveau » dans l’écosystème fourni des framework web Java et il a fait beaucoup parler de lui ces derniers temps. Pourquoi tant de bruit (bon ou mauvais d’ailleurs) me direz-vous ? Je n’entrerais pas dans ce débat et cet article n’est pas là pour faire l’éloge ou non de Play!. D’un point de vue personnel, je dirais juste que Play! m’a redonné envie de faire du développement web en java. Après c’est une question de goût.

Deux des fonctionnalités de Play! que j’apprécie particulièrement sont : le rechargement à chaud du code Java et le bytecode enhancement. Je vous propose de voir comment, sous le capot, Play! met en œuvre ces 2 fonctionnalités.

En attendant le jeu vidéo sur Play!, voici le film de notre Ippevent du 20 janvier dernier. Encore mille merci à Nicolas pour sa présentation vivante et parsemée d’embuches qui a donné envie à beaucoup de participants de mettre les mains dans le cambouis. Ippevent Play! Framework from Ippon Technologies on Vimeo.