William et Pierre, du stage à l'organisation du Hackathon JHipster

Mercredi dernier dans les locaux d’Ippon s’est déroulé le premier hackathon JHipster. Pierre Besson et William Marques, deux stagiaires JHipster désormais consultants chez Ippon reviennent avec nous sur cette journée assez incroyable !

Waiting for people at the Paris JHipster hackathon! Breakfast is ready! pic.twitter.com/xcgmYKbgfn

— JHipster (@java_hipster) 21 septembre 2016

At the @java_hipster hackathon. This morning is about Angular2 and this afternoon I’ll try to integrate Consul and/or Swagger Maven plugin — Antonio Goncalves (@agoncal) 21 septembre 2016

Vous avez participé à l’organisation du hackathon JHipster, quel fut la genèse de cet évènement ?

Pierre : Julien a trouvé que le format des meetups était trop court pour discuter de l’avenir de JHipster. Le hackathon pouvait être une réelle opportunité pour impliquer plus de monde sur une journée entière.Ce fût un véritable succès, les parisiens étaient minoritaires, il y a eu des personnes de Dubaï, Belgique, Lille, Bordeaux et même un Java Champion (Antonio Goncalves) !C’était impressionnant de voir des passionnés d’horizons variés, JHipster est vraiment utilisé dans tous les secteurs d’activité, même le gouvernement américain l’utilise !

I had so much fun today hacking on @java_hipster at the @ippontech hackaton.Great to meet other passionate Java Hipsters ! — Pierre Besson (@pibesson) 21 septembre 2016

William : J’ai eu l’occasion d’animer une partie du hackathon avec la migration sur Angular 2. Ce fut un grand moment d’échange. J’ai ainsi pu passer quelques heures avec des spécialistes du blockchain, ce fut très enrichissant !

Nous accueillons pour la journée un hackathon @java_hipster animé par @juliendubois avec @agoncal parmi les participants ! #Java #Dev #Code pic.twitter.com/vIJRD167Ux

— Ippon Technologies (@ippontech) 21 septembre 2016

Pouvez-vous nous raconter votre parcours à Ippon ?

Pierre : J’ai voulu rejoindre Ippon pour travailler sur le projet JHipster avec Julien Dubois. Travailler dans l’Open Source permet de collaborer de façon totalement transparente, en plus du code ouvert, c’est tout le processus de développement qui est public et ouvert aux contributions externes. J’ai intégré l’équipe en janvier afin de travailler au support des  microservices dans JHipster. Nous avons mis en place une architecture orienté microservices basée sur les stack Spring Cloud et Netflix Open Source et utilisant Docker. J’ai également eu pour mission de participer au développement du JHipster-Registry, un serveur permettant la découverte et la configuration de services.

William : Je connaissais de nom JHipster, j’avais pas mal d’a priori sur les générateurs de code et ce stage m’a permis de changer d’avis sur le sujet ! Grâce aux formations internes de Julien Dubois j’ai rapidement compris comment s’organise un projet Spring / AngularJS.

Ma première mission fut de refactorer avec le style John Papa la partie front de JHipster.

Puis après j’ai travaillé avec Pierre et Julien sur la partie microservices et actuellement je travaille sur la migration vers Angular 2.

Vous avez d’ailleurs eu l’occasion de présenter votre travail à un Meetup JHipster…

William : Ce fut une superbe expérience, à l’avenir j’aimerais présenter des Ippedejs et pourquoi pas des Ippevents !

La salle Jobs est pleine à craquer pour le #meetup @java_hipster @juliendubois #Paris #Devoxx #java #dev pic.twitter.com/58FMKU576I

— Ippon Technologies (@ippontech) 11 avril 2016

Après vos missions sur JHipster vous avez eu l’opportunité de contribuer au projet Data MC, quelles ont été vos missions ?

Pierre : Nous avons développé la console d’administration de DataMC qui est une application fullstack développée à l’aide de JHipster et intégré à Blackfish, le socle d’orchestration de cette plateforme big data.

Vous avez apprécié travailler en binôme sur ces différentes projets ?

William : Pierre est plus back, je suis plus front donc on est très complémentaires !

Quel fut le bilan de votre stage ?
Pierre : Très positif, j’ai appris beaucoup de choses sur l’utilisation des frameworks, comment travailler sur l’open source avec des communautés externes, comment travailler avec des contributeurs étrangers… Les Ippons sont très expérimentés, il y a un gros potentiel au niveau de la technique.

We have @saturnism from Google US coming to see @pibesson at the @ippontech office! pic.twitter.com/dzEOwZjNLD — Julien Dubois (@juliendubois) 22 avril 2016

L’esprit Ippon pour vous c’est quoi ?

Willian : Il y a vraiment un esprit d’entraide, même les gens en mission participent aux discussions sur les différents réseaux. C’est une boite à taille humaine. L’équipe commerciale sait prendre en compte mes envies et mes compétences. J’ai intégré en septembre Ippon en CDI et je participe à des missions passionnantes dans des secteurs très variés.

Un grand bravo à nos trois gagnants du concours de pronostics #Euro2016 #WeAreIppon https://t.co/XT4coXC90V pic.twitter.com/6fLUQY3Qgh — Ippon Technologies (@ippontech) 4 août 2016


Vous avez trouvé cette publication utile? Cliquer sur
Ippon
Ippon est un cabinet de conseil en technologies, créé en 2002 par un sportif de Haut Niveau et un polytechnicien, avec pour ambition de devenir leader sur les solutions Digitales, Cloud et BigData.

Ippon accompagne les entreprises dans le développement et la transformation de leur système d’information avec des applications performantes et des solutions robustes.

Ippon propose une offre de services à 360° pour répondre à l’ensemble des besoins en innovation technologique : Conseil, Design, Développement, Hébergement et Formation.

Nous avons réalisé, en 2017, un chiffre d’affaires de 31 M€ en croissance organique de 30%. Nous sommes aujourd’hui un groupe international riche de plus de 320 consultants répartis en France, aux USA, en Australie et au Maroc.
FRANCE Website LinkedIn