Hack.Summit() : des conférences de qualité pour une bonne action

hacksummit

Début décembre se sont déroulées les conférences 100% en ligne de hack.summit(). Petit retour sur cet événement qui méritait le détour…

Le concept

L’accès au live des 37 talks, du 1er au 4 décembre, était réservé aux inscrits. Pour s’enregistrer et récupérer son code d’accès, deux possibilités : passer le message de la tenue de l’événement sur les réseaux sociaux ou faire un don d’un montant de son choix.

Car c’était bien là l’objectif principal de hack.summit() : récolter des dons reversés par la suite à des associations à but non lucratif visant à favoriser l’accès pour tous à l’informatique.

En termes d’interactions durant la conférence, l’animateur pouvait lancer des sondages (pour savoir par exemple combien de personnes dans l’assistance développent dans un langage donné) et les spectateurs pouvaient poser LA question à laquelle ils voulaient avoir une réponse : on pouvait voter pour la “meilleure” question, et celle récoltant le plus de suffrages était posée en fin de conférence par l’animateur au conférencier.

Maintenant place au plat de résistance…

Les conférences

Parmi la trentaine de talks proposés, volontairement orientés bonnes pratiques, trois m’ont particulièrement plu.

Tutoriel AngularJS / Java / MongoDB par Trisha Gee

La championne a mené un tutoriel très efficace sur la mise en oeuvre d’une application AngularJS / Java / MongoDB. Elle a démontré de belle manière la rapidité avec laquelle on peut développer une application web sur ces technologies. Elle a également montré que l’utilisation d’une base NoSQL comme MongoDB est tout à fait adaptée dans le cadre d’une démo de ce type, dans laquelle le modèle de données ne se définit qu’au fur et à mesure des développements, évitant ainsi d’avoir à le modifier sans cesse. En passant, les aficionados d’IntelliJ seront comblés : l’efficacité de l’IDE est particulièrement bien mise en avant 😉

Introduction à Spark par Matei Zaharia

L’inventeur du fameux Apache Spark a proposé un joli tour d’horizon de sa création. Vous noterez au passage que le fameux effet démo peut vraiment arriver à tout le monde, même aux meilleurs 😉

Architecture microservices par Chris Richardson

La meilleure conférence selon moi a été celle proposée par le fondateur de Cloud Foundry, qui traitait de la création et du déploiement des microservices.

Chris Richardson a montré de quelle façon une architecture à base de microservices permet d’éviter les sempiternelles architectures monolithiques.

Il a mis en avant de quelle façon pallier aux limitations des traditionnelles bases de données relationnelles : faire que différents modules d’une même application utilisent différents types de bases de données suivant la problématique traitée par le module en question (Neo4J, MongoDB, Cassandra, ou CouchDB).

Il a ensuite expliqué comment gérer les problématiques de synchronisation liées à l’utilisation des microservices et des bases de données distribuées et dénormalisées en mettant en oeuvre une architecture basée sur les événements et le pattern CQRS : de manière générale, si une donnée passe d’un état A à un état B, plutôt que de simplement stocker le nouvel état, préférer sauvegarder tous les événements ayant permis de passer de l’état A à l’état B, et diffuser un événement chaque fois qu’un objet d’un domaine donné change.

En dernière partie ont été abordés l’intégration des microservices via Jenkins, avec un pipeline par microservice, ainsi que la création d’une image Docker pour les packager et les diffuser.

En bref : vivement la prochaine édition !

Avec près de 65000 inscrits, des conférences de qualité animées par de grands noms et un objectif très louable, cette édition de hack.summmit() a été efficace et en appelle forcément d’autres.

Beaucoup d’autres thèmes très variés ont été abordés durant les quatre jours de l’événement, comme l’enseignement de l’informatique aux enfants ou encore le devops chez Google. N’hésitez pas à les visionner !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+Share on LinkedIn
Blabla

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*