[REX] L’agilité au service de l’équipe et du projet – Billet #5

Billet #5 : Grandes boucles de retro action

Comment éviter que l’agilité s’essouffle ? Comment nourrir l’équipe afin quelle ne perde pas de vue le but sur le long terme ? Comment soigner la maladie des fausses impressions ? Dans ce cinquième billet, vous découvrirez le fonctionnement de nos grandes boucles qui ont permis de répondre à des problématiques qui méritent une période d’expérimentation plus longue.

Rappel : Ce billet s’inscrit dans une série de billets formant un retour d’expérience sur la transformation agile d’une équipe.

Des indicateurs factuels

La réunion de rétrospective a lieu tous les dix sprints. Elle permet de prendre du recul à moyen et long terme. Le Scrum Master fournit à l’équipe de la matière pour alimenter la réflexion via un document sous Confluence qui contient les métriques suivantes :

Indicateurs quantitatifs

Les graphiques en nombre de fiches par composante métier et technique, type, résolution et causes de dépassement. Ces métriques permettent à l’équipe d’avoir une vision quantitative du travail qui a été fourni durant les dix derniers sprints.

Indicateurs qualitatifs

La répartition des nombres de bugs par composantes métier et technique. Cela permet de surveiller les bugs et d’identifier les domaines qui posent problème à l’équipe.

Indicateurs collaboratifs

La répartition des composantes fonctionnelles et techniques par développeur et par “Technical reviewer”. Ceci permet de vérifier que l’équipe reste bien polyvalente et qu’aucun ne se retrouve trop longtemps seul sur un sujet qu’il soit technique ou fonctionnel. On vérifie aussi que le système de recette croisée reste bien réparti sur l’ensemble de l’équipe.

Indicateurs temporels

Les temps passés par composante fonctionnelle et technique. Ceci permet à l’équipe de prendre du recul et d’avoir une vision macro du projet et de vérifier les points suivants :

  • Le ratio fonctionnel et technique accordé par la hiérarchie.
  • Corrélation entre le temps passé et les sujets développés.
  • Vérifier qu’il n’y a pas de blocages générant des dépassements sur une composante particulière du projet.

Indicateurs de vélocité

Les graphiques des vélocités de l’équipe sont particuliers car ils se basent sur une unité de mesure temporelle. Cela a permis à l’équipe d’y intégrer le temps planifié en prenant en compte les imprévus.

Une préparation individuelle

Les membres de l’équipe préparent individuellement les thèmes qu’ils souhaitent voir abordés en s’appuyant sur les métriques des dix derniers sprints ainsi que le document de la rétrospective précédente. Une limitation de cinq thèmes par personne a été mise en place afin d’éviter que l’équipe se disperse durant la réunion.

Déroulement collectif

Générer une vision globale

Au cours de la réunion, le Scrum Master génère une vision globale à partir des thèmes soumis. Il demande à l’équipe de placer chaque thème suivant leur ressenti afin de savoir si l’équipe pense qu’elle se positionne positivement ou négativement par rapport à cet évènement.

Générer les idées et définir un plan d’action

Ensuite, le Scrum Master aide l’équipe à échanger autour des différents thèmes abordés afin de trouver un plan d’action.

Feedback sur la rétrospective

En fin de réunion, l’équipe donne son retour par rapport à la pertinence des indicateurs et au déroulement de la rétrospective.

Le compte-rendu

Le compte-rendu de la rétrospective est inclus à la suite du document contenant tous les indicateurs.

D’où vient cette idée ?

La plupart des rétrospectives agiles se concentrent sur le ressenti des personnes. On cherche toujours à toucher l’humain pour transcender le travail quotidien.

Cependant, sur les projets de longue durée, l’humain s’essouffle et devient moins fiable. Il a besoin d’indicateurs factuels pour le conforter dans son besoin d’avancer et de s’améliorer.

En mettant en place ce fonctionnement, l’équipe a cherché à trouver un équilibre entre la perception humaine et les indicateurs factuels.

Screen Shot 2014-07-09 at 17.54.46

L’effet papillon

Dans mon prochain et dernier article, je vous convie à découvrir l’effet papillon que ces petites pratiques ont pu avoir sur plusieurs échelles.

A suivre…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+Share on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*