En ce beau matin du vendredi 30 avril, l’ensemble des salariés d’Ippon étaient réunis au temple du rugby à Marcoussis pour une coding party. Imaginez 80 consultants réunis en 5 équipes pour développer une application RH en 4h ! Les 5 équipes : Java EE, Mobile (Android), RIA (GWT), Portail (Liferay) et BI (Birt), se sont déchaînées en mode agile pendant ces 2 fois 2 heures pour produire l’ensemble des modules de l’application.

 DSC_0621.JPG

Chaque groupe s’est rapidement organisé pour réaliser les Stories dédiées à leur projet et se coordonner avec leur product owner (membre de l’équipe commerciale ou RH). Et pendant 4h une effervescence assez intense mais très organisée s’est emparée du salon d’Honneur de la résidence "XV de France" de Marcoussis.

DSC_0616.JPG

 

Au finish pas de produit complètement finalisé (on est bon mais quand même il y a des limites) mais de grosses avancées et trois équipes ayant fournies un livrable :

  • GWT ;
  • Androïd;
  • Birt.

A travers cet événement, Ippon a pu mesurer son haut niveau d’expertise technique et de maitrise des processus agile.

En guise de repos les consultants d’Ippon se sont retrouvés l’après-midi pour un stage de Rugby et découvrir les racine de Scrum.

Cette étude a pour but d’étudier les possibilités de mutualisation des développements à destination des mobiles, elle est décomposée en deux parties (sites Web et développement natifs).

La cible étudiée ici est orientée entreprise (en opposition à des sites internet grand public). La société connait le type de PDA déployé, les versions de l’os, le navigateur, etc.

La solution devra être compatible avec le maximum de PDA suivants : IPhone, BlackBerry, Windows Mobile et (en anticipation) Android.

 

Site Web mutualisé pour mobiles

De plus en plus de salariés disposent de PDA au sein de leur société et la première idée lorsque l’on souhaite toucher une population équipée d’appareils mobiles est un site Web dédié.

Même si le temps du WAP est loin, il n’est pas encore possible de s’affranchir complètement des contraintes des PDA (taille de l’écran, volumétrie des données échangées). C’est pourquoi un site Web standard et un site dédié aux mobiles continueront de cohabiter.

L’assertion "Le navigateur est le nouvel OS" est ici quelque peut prise en défaut.

Evidemment c’est plus simple si l’on s’adresse à une population équipée d’un seul type d’appareil car sinon se pose le problème de la compatibilité des navigateurs mobiles entre eux.

Les navigateurs pouvant être très différents même lorsqu’ils sont basés sur le même moteur.

Par exemple les versions peuvent diverger d’un OS à l’autre (WebKit pour IPhone et Android) et les fonctionnalités différer d’un OS à l’autre (SAFARI sur IPhone OS propose des fonctionnalités spécifiques).