Two days riding the Mule with Ross!

J’ai eu la chance de passer 2 jours en compagnie de Ross Mason, le créateur de l’ESB Mule. Ross est non seulement fort sympathique, mais a conservé l’immense qualité de toujours chercher à comprendre et à résoudre les problèmes qu’on lui soumet, le tout avec beaucoup de didactisme. Ross Mason Au delà de ces aspects, qu’ai-je retenu de sa venue sur Paris ? Pas mal de choses, dont quatre principales que je vous livre en vrac :

  • Mule 2.0 est vraiment une grosse avancée pour les utilisateurs de Mule. Les fichiers de configuration sont notamment bien plus simples à rédiger. Et la roadmap est déjà bien achalandées avec notamment le rechargement à chaud de ces fameux fichiers de configuration !
  • Mule Galaxy, tout juste releasé, semble un produit très prometteur. Il s’agit d’une solution pompeusement intitulée de "Gouvernance SOA", en ce sens qu’elle permet de gérer un registre de services avec application d’un cycle de vie ou de règles.
  • Les produits Mule HQ et Mule NetBoot deviennent une aide puissante au déploiement au management des applications. NetBoot est en particulier capable de télécharger à distance des composants d’applications à partir du repository Galaxy.
  • La non conformité à JBI de Mule s’explique par le fait que cette spécification oblige à passer par une description XML des données qui transitent dans l’ESB. Mule, de son côté, peut très bien s’appuyer sur des copies Cobol ou sur des flux binaires, sans demander d’encapsulation XML. Cela lui permet d’être beaucoup plus rapide et également d’être utilisé pour des solutions de streaming.

Par ailleurs, les discussions avec Ross Mason ont bien confirmé la volonté de cette solution de se positionner au niveau des problématiques d’intégration technique, et pas nécessairement sur l’approche BPM, souvent mise en avant par les architectures SOA. En ce sens, on est plus dans une approche bottom-up que top-down, même si un moteur jBPM ou Intalio peuvent toujours se coupler à la solution et apporter ainsi un aspect workflow ou BPM.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+Share on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*