Test de Web Services : JMeter vs. soapUI

Pour tester des web services, il n’existe pas énormément de solutions open-source. Je vous en propose 2 en fonction du type de tests que vous souhaitez réaliser.
Apache JMeter est l’outil open-source de tests connu et reconnu. Il est généralement utilisé pour tester les performances et la montée en charge de pages web. Il permet également de tester des bases de données, des serveurs FTP, et bien d’autres ressources. Et, depuis peu, il propose un sampler SOAP (encore en version béta) permettant de simuler des clients (threads) interrogeant un WebService.
Au niveau facilité d’utilisation, il y a encore des efforts à faire. Aucune aide n’est proposée pour générer le message SOAP. Il faut donc écrire (ou générer avec un autre outil) le message dans la zone de texte. Il est également possible de fournir un fichier texte contenant une liste de message SOAP à utiliser pour le test. Pour ceux qui veulent tester des web services compatibles MTOM, oubliez. La version actuelle du sampler ne supporte pas très bien. Il vous dira que votre réponse est invalide et n’affichera que l’entête. Cela suffit pour des tests de charge mais pas pour des tests fonctionnels. Ajoutez un sniffer TCP si vous voulez voir le message compatible MTOM reçu.
Eviware soapUI est moins connu mais spécialisé dans le test des web services. Il propose quelques fonctionnalités dans la version open-source qui dépasse un peu l’objectif du produit, parmi lesquelles on trouve la génération de code pour Axis 1 et 2, xFire et même pour le très récent CXF d’Apache. Très facile d’utilisation, il s’impose comme le couteau-suisse des WS-addicts.
Il n’a, à mon avis, qu’un défaut : il n’est pas (encore) capable de répartir les clients de tests sur plusieurs machines, ce que fait très bien JMeter. Ce n’est pas trop grave pour des tests fonctionnels, mais dès qu’on veut exécuter des tests de charge avec un nombre conséquent de clients (threads) simultanés et que la machine sur laquelle s’exécute l’outil de tests n’est pas à la hauteur, on se rend compte de l’importance de cette possibilité offerte par JMeter.
En conclusion, par son ergonomie et les fonctionnalités offertes, soapUI reste le leader incontestable du test de web services en open-source. Par contre, pour les gros tests de charge (nombre élevé de threads), quand la machine cliente atteint ses limites et risque de fausser les résultats, il faudra préférer JMeter.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+Share on LinkedIn

2 réflexions au sujet de « Test de Web Services : JMeter vs. soapUI »

  1. Article court et simple. Bien.
    Donc, si  je veux tester que des webservices sur des machines différentes sont disponibles, j’utilise Sopaui . Si je veux faire des tests de charges, d’accès concurrents, il me faut me tourner vers Jmeter.
    Dans le premier cas, si je veux automatiser le test de disponibilité des WS, soapui permet-il de lancer un plan de tests avec analyse des réponses pour voir celles qui sont tombées?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*