La course aux IDE !

Dans le monde Java/J2EE, un des sports principaux consiste à choisir son IDE de chevet. Eclipse avait doucement grignoté la majorité des parts de marché, même si la resistance existait encore sous la forme d’ateliers de grande qualité tels qu’IDEA (un des seuls concurrents encore sous licence commerciale), Netbeans (et l’excellente version 5.5 !) ou JDeveloper.

Le principal défaut d’Eclipse résidait jusqu’alors dans la lourdeur d’installation pour mettre en place un environnement de développement opérationel J2EE. Ce point est réglé – ou tout du moins sérieusement simplifié – avec l’apparition de Callisto.

A essayer d’urgence !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+Share on LinkedIn
Blabla

3 réflexions au sujet de « La course aux IDE ! »

  1. Okay, je viens de délaisser ma version Eclipse / Together pour Callisto et première impression : la soi-disant amélioration des performances n'est pas très visible … En même temps, avec 2G de RAM, c'est peut-être normal :)
    Pour l'instant, dans un cadre classique d'utilisation, je citerais en points notables :
    * Intégration de WTP bonne et transparente
    * Quelques ajouts de fonctionnalités sympathiques mais pas vitales.

    L'intérêt réside effectivement dans la facilité d'installation, qui permet de choisir directement un ensemble de plugins, optimisés pour la version 3.2.

    Mais bon, je suis encore en pleine phase de test …

  2. En fait, l'intérêt est beaucoup plus évident sur Mac où WTP et Birt 2.1 ne tournaient jusqu'alors qu'avec beaucoup de difficultés…
    Maintenant, ça reste de l'eclipse ! 😉

  3. […] On va croire que je suis un obsédé des IDE, puisque cela fait 2 posts de suite consacrés à ce sujet. En fait, j’ai toujours eu un sentiment mitigé face à ces outils dès que l’on sort du domaine du support au codage pure (completion automatique, affichage des erreurs, refactoring, etc..). D’un côté ils sont sensés simplifier et accélérer le développement, de l’autre, il masque le code et leur côté magique se traduit parfois par des raccourcis architecturaux par toujours très jolis à observer… Ils confondent bien souvent accélération des développements et industrialisation des développements. Pourtant, pour attaquer les interfaces JSF, je suis persuadé qu’un bon outil est obligatoire. Je n’ai pas envie de reproduire les années “Struts” ! C’est dans cet esprit que j’ai installé la dernière version de NetBeans et son Visual Web Pack. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*