Dans le monde Java/J2EE, un des sports principaux consiste à choisir son IDE de chevet. Eclipse avait doucement grignoté la majorité des parts de marché, même si la resistance existait encore sous la forme d’ateliers de grande qualité tels qu’IDEA (un des seuls concurrents encore sous licence commerciale), Netbeans (et l’excellente version 5.5 !) ou JDeveloper.

Le principal défaut d’Eclipse résidait jusqu’alors dans la lourdeur d’installation pour mettre en place un environnement de développement opérationel J2EE. Ce point est réglé – ou tout du moins sérieusement simplifié – avec l’apparition de Callisto.

A essayer d’urgence !